facebook_dark twitter

16 octobre 2019 : journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Le Gaspillage Alimentaire en France représente 10 millions de tonnes de produits perdus et gaspillés pour l’alimentation humaine.

La valeur commerciale théorique des pertes et gaspillages représente 108 euros par an et par personne soit au total un montant cumulé pour le pays de 16 milliards d’euros !

En tant que co-rapporteure , j’ai rendu récemment un rapport pour évaluer la loi Garot (loi du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire).

Cette loi renforce l’engagement des pouvoirs publics à réduire de moitié les pertes et gaspillages alimentaires d’ici 2025 :

– prévention
– interdiction pour les distributeurs de rendre impropres à la consommation ou à la valorisation de denrées alimentaires encore consommables non vendues
– obligation pour les établissements de denrées alimentaires de plus de 400m2 de conclure une convention pour le don de denrées alimentaires avec les associations agréées
– utilisation des invendus propres à la consommation humaine par le don ou la transformation
– valorisation destinée à l’alimentation animale
– information et éducation à la lutte contre le gaspillage alimentaire au sein des écoles…
– extension à l’ensemble de la restauration collective (publique et privée) l’obligation de mise en place d’une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire.

J’ai tenu à vérifier sur le terrain la mise en place d’engagements, de bonnes pratiques et d’outils, sur Landerneau.

J’ai rencontré des acteurs locaux landernéens qui travaillent collectivement à la mission anti gaspillage alimentaire :

 

– la Boutique Ar Stalig – Épicerie Solidaire émanant du CCAS de Landerneau (récupération de produits non vendus en GMS avec dates de durabilité minimale pour le vendre aux usagers dans les trois mois qui suivent à des prix bas, vente en vrac de produits secs ou légumineuses, convention partenariat avec la cuisine centrale de Landerneau, atelier cuisine).

– la cantine centrale de Landerneau (grammage affiné des portions alimentaires, sensibilisation des écoliers, respect de la saisonnalité des produits)

– le magasin de proximité Carrefour City (réalisation de colis avec l’application Too Good To Go , dons de produits alimentaires pour la Banque Alimentaire, vente de certains produits à moitié prix en raison de la proximité des dates limite de consommation)

Je viens d’être nommée par ailleurs, pour la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, rapporteure sur le prochain Projet de Loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

Je  poursuivrai ainsi le combat pour lutter notamment contre le gaspillage alimentaire qui est l’affaire de tous : pouvoirs publics, producteurs, distributeurs, transformateurs et consommateurs.

Actualités

Lesneven. Graziella Melchior, regards sur le social et l’économie

« Élue secrétaire de la commission des affaires économiques, co-rapporteure de la mission d’évaluation de la loi « Garot », et rapporteure pour…

En savoir plus

La députée Graziella Melchior passe de l’anti-gaspi au grand âge

« Graziella Melchior sort d’une année parlementaire active sur le front de la loi anti-gaspillage. Elle compte intervenir, en 2020, sur…

En savoir plus

Kritsen : le saumon fumé renaît chez Gad

« L’ex-site Gad de Lampaul-Guimiliau (29) va renaître. Marine Harvest Kritsen va y produire du saumon fumé le temps de reconstruire son usine…

En savoir plus

Le Landern’Sport-Loisirs fête ses 40 ans à Paris

« À l’occasion du 40e anniversaire de l’association Landern’Sport-Loisirs, 35 adhérents se sont rendus à Paris, à l’invitation de la députée…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies