facebook_dark twitter

Groupes de travail

L’objectif de ces groupes de travail émanant du groupe La République en Marche est de réunir les députés selon leurs compétences et leurs parcours professionnels autour de problématiques spécifiques. En relation direct avec le Gouvernement, chaque groupe de travail doit permettre de faire remonter des propositions innovantes et concrètes, issues directement du terrain. Cette méthode de travail intervient à tout moment du processus législatif: en amont, avant présentation d’un projet de loi, comme en aval, au cours de l’examen du texte à l’Assemblée nationale.

Je participe à plusieurs groupes thématiques:

Spectacle vivant

Ce GT a pour vocation de réunir les députés autour des problématiques liées au spectacle vivant. Suite à la crise du COVID 19, le secteur du spectacle vivant a particulièrement souffert des effets de la crise sanitaire. Aujourd’hui encore le secteur a des difficultés à se relever de cette période qui a conduit à un désintérêt des spectateurs, une reconversion forcée des intermittents du spectacle, un manque à gagner sur la période de fermetures des lieux culturels qui se chiffrent à plus 590 millions d’euros pour le spectacle vivant privé sur la seule période entre le 1er mars et le 31 mai… Les députés de ce GT ont conscience de l’importance de soutenir le spectacle vivant, notamment en milieu rural, pour qu’il retrouve sa splendeur et ses capacités à émerveiller. 

 

Violences intrafamiliales

En moyenne annuelle sur la période 2011 à 2018, on estime à 295 000 le nombre de victimes de violences conjugales (violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex/conjoint) en France métropolitaine. L’objectif du groupe de travail est de veiller à trouver des solutions efficaces contre le fléau des violences conjugales et à proposer un meilleur accompagnement aux victimes de violences, du dépôt de plainte à la reconstruction jusqu’à la réinsertion dans la société des femmes confrontées à ces situations. Depuis le grenelle des violences conjugales en novembre 2019 de nombreuses mesures ont été mises en place pour protéger les victimes comme la création de 80 postes supplémentaires d’intervenants sociaux ou encore pour protéger les enfants, victimes indirectes, en retirant l’autorité parentale des auteurs de violences conjugales. En 2023 un pack Nouveau départ sera expérimenté et un prêt sans intérêt sera octroyé pour permettre un départ serein du domicile. 

 

Langues et cultures régionales

Ce GT a pour vocation de travailler à la pérennisation des langues et des cultures régionales fondamentale dans une région comme la Bretagne qui a une identité forte. Il me permettra de porter la voix des associations qui militent pour le renforcement de l’enseignement du breton notamment dans les écoles et les collèges de ma circonscription avec l’arrivée du second collèges de Landerneau. Le réseau Diwan, acteur principal de l’enseignement langue bretonne est l’un de ceux que je soutiens le plus pour leur rayonnement dans toute la bretagne.

 

Littoral

Nombreux sont les députés concernés par les problématiques liées au littoral: urbanisme, protection de l’environnement, tourisme, etc. L’objectif de ce groupe de travail est de réfléchir sur comment faire évoluer le Code de l’Urbanisme et la Loi Littoral afin d’adapter ces textes à l’ensemble des situations tout en garantissant une protection de nos littoraux. Aujourd’hui la loi Climat Résilience adoptée en 2021 encadre l’aménagement des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte. L’adaptation des territoires littoraux  au recul du trait de côte constitue un défi majeur pour les collectivités et celles-ci s’adaptent à la règlementation au fur et à mesure.

 

Vie associative

La crise du Covid-19 a entraîné une chute d’environ 15 % du nombre de bénévoles engagés dans le secteur associatif, selon une enquête Ifop publiée en mai. L’importance des bénévoles est aujourd’hui particulièrement visible dans un contexte de crise multifactorielle de l’engagement bénévole dans des structures essentielles à nos sociétés qui ne vivent que sur la base du bénévolat. Les débats sont actuellement particulièrement nombreux dans le cadre de la réforme des retraites notamment sur la reconnaissance et une plus grande valorisation de la part de l’état du bénévolat. Des pistes de valorisation et de prise en compte des revendications légitimes des bénévoles sont en cours actuellement dans le cadre des Assises nationales de la simplification associative du printemps 2023. Les dirigeants et bénévoles des associations seront associés à toutes les phases, et sont donc invités à participer à la première phase de consultation.

Actualités

Visite du site Ecad-iD de Ceva sante animale

Cette semaine, je profite de la suspension des séances à l’Assemblée nationale pour aller à la rencontre des entreprises innovantes…

En savoir plus

Premiers ateliers de travail pour une proposition de loi autour de l’école

En fin d’année 2023, après 9 mois de travail, une quarantaine d’auditions et 9 déplacements dans toute la France, nous…

En savoir plus

Faire vivre les langues bretonnes

Le collectif “Pour que vivent nos langues” a réuni 42 lycéennes et lycéens de Corse, Occitanie, Pays Basque, Alsace et…

En savoir plus

Hommage à ceux qui ont combattu pour notre liberté

À la Forest-Landerneau j’ai rendu un hommage à Frantz-Marcel Boucher, Guy Raoul et André Garrec membres brestois de l’organisation, militants…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

RGPD *