facebook_dark twitter

Presse

Graziella Melchior a choisi Christophe Dudit pour former un binôme et préparer la loi Pacte.
Graziella Melchior a choisi Christophe Dudit pour former un binôme et préparer la loi Pacte.

Pacte : voici le nom de la loi qui sera bientôt présentée par le gouvernement. Étant donné qu’elle concerne les entreprises, ce sont donc des dirigeants qui étaient invités à l’immeuble communautaire, vendredi, pour en parler.

Au printemps prochain, le gouvernement présentera sa loi Pacte, Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises. Afin de faire émerger des propositions, la députée de la cinquième circonscription, Graziella Melchior, a réuni des dirigeants économiques, vendredi, à l’immeuble communautaire. « Il y a trop peu d’entreprises de taille intermédiaire et les très petites, petites et moyennes entreprises ont à affronter de trop nombreux obstacles économiques et administratifs : cette loi a pour ambition de faire grandir nos entreprises pour leur permettre d’innover, d’exporter et de créer de l’emploi ; elle permettra également de repenser la place de l’entreprise dans la société et de mieux associer les salariés à leurs résultats », résume l’élue.

Des ateliers pour réfléchir


Bercy prône la co-construction, une méthode qui se décline, en circonscription par la création d’un binôme parlementaire-chef d’entreprise. Graziella Melchior a choisi Christophe Dudit, le dirigeant de Cloître Impressions & Solutions. Vendredi, il a rappelé son parcours et la croissance de son entreprise, avant que les participants ne se répartissent en ateliers pour réfléchir à six thématiques : création, croissance, transmission et rebond ; partage de la valeur et engagement sociétal des entreprises ; financement des entreprises ; numérisation et innovation ; simplification, conquête de l’international. Ils ont débouché sur la rédaction de fiches idées. « Elles seront transmises au ministère de L’Économie ; les participants ont salué cette approche pragmatique ».

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

Graziella Melchior a reçu Sabrina Messager, Lénaïc Blandin et Florence Javelot, hier, à sa permanence landernéenne. La députée et le collectif pour un second collège se retrouvent sur toute la ligne.
Graziella Melchior a reçu Sabrina Messager, Lénaïc Blandin et Florence Javelot, hier, à sa permanence landernéenne. La députée et le collectif pour un second collège se retrouvent sur toute la ligne.

« C’est une bonne cause ». Graziella Melchior soutient sans faille le collectif pour un second collège. La députée de la circonscription joint sa voix et sa plume pour tenter de convaincre le Département de donner son feu vert au chantier et de revoir sa copie de sectorisation.

Elle n’avait pas pu arborer son écharpe tricolore lors du rassemblement du 21 décembre devant Mescoat. Mais Graziella Melchior avait tenu à y être représentée. Samedi 13 janvier, elle a promis de participer à la marche citoyenne qui s’élancera du Family, à 11 h. Hier, en fin d’après-midi, c’est à deux pas de là, à sa permanence, que la députée a reçu trois membres du collectif pour un second collège : Sabrina Messager, Lénaïc Blandin et Florence Javelot. En phase avec les revendications « Je soutiens sans faille le collectif. En tant que députée mais aussi en tant que mère qui a connu le problème d’envoyer ses enfants à droite et à gauche, je me retrouve dans les arguments. », affirme l’élue nationale. Rappelons que le collectif (ou association) réclame un second collège à Landerneau et refuse l’application d’une carte scolaire qui démantèlerait le territoire et induirait des problèmes de transports (allongement des trajets, création de lignes…). Deux revendications qui mènent vers le Conseil Départemental. « La décision lui appartient ». Précisément, Graziella Melchior attend toujours réponse à son courrier adressé le 27 novembre à Nathalie Sarrabezolles, présidente du CD-29. En dépit de cela, la députée se montre assez optimiste pour une issue favorable : « j’ai l’intime conviction, à travers les échanges que j’obtiens néanmoins, que le Conseil Départemental a adopté l’esprit d’ouverture qu’il n’avait pas au départ ».

Réflexion collégiale

La députée se dit déjà prête à échanger avec le Département, dans le cadre d’un comité consultatif de réflexion sur ce second collège qui inclurait les membres du collectif : « pour définir ensemble son type, sa localisation et une anticipation de baisse démographique. On peut imaginer l’apprentissage professionnel occuper, en partie, les locaux. Il faut casser les codes, inventer, arrêter de penser en solo. Pas seulement dire qu’un collège, c’est le Conseil Départemental et que le Conseil Départemental, c’est le collège. On tourne en rond ».

« Des solutions, il y en a »

La députée avance encore quelques pistes pour traiter l’urgence des prochaines années à Mescoat, en attendant que le second établissement public se construise : « pourquoi ne pas installer des bâtiments modulaires ? On parle aussi de mettre aux normes le centre de congrès. Des solutions, il y en  a pour le territoire et pour l’avenir ». Le collège, c’est aussi l’affaire de l’Education Nationale. Lénaïc Blandin a soigneusement noté une nouvelle garantie orale d’attribution de moyens enseignants par l’inspection académique, « si le conseil départemental engage le second collège ». Graziella Melchior essaiera d’obtenir un engagement plus officiel , jeudi, en recevant l’Inspectrice d’Académie à sa permanence.

Actualités

Les 10 ans de l’association Entreprendre au Féminin Bretagne

Le 9 novembre dernier, l’association Entreprendre au Féminin Bretagne fêtait ses 10 ans d’existence. Elle fut créée en 2008 dans…

En savoir plus

Opportunités d’emploi dans l’ESS/Apec Brest

Le 8 novembre dernier, dans le cadre du mois de l’Economie Sociale et Solidaire,  avait lieu dans les locaux de…

En savoir plus

Porte ouverte agriculture sur Guimiliau

La Civam du Finistère m’a invité lundi dernier à une porte ouverte évoquant les démarches d’installation en agriculture durable et…

En savoir plus

Rencontre avec l’agence Pole emploi de Landerneau

J’ai rencontré hier matin à l’agence Pole emploi de Landerneau l’équipe de direction (la nouvelle Directrice et une responsable d’équipe)…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies