facebook_dark twitter

Dernières mesures de gestion de la crise sanitaire

Depuis le premier déconfinement, un régime transitoire avait été mis en place jusqu’au 30 octobre 2020. Ce régime a permis, au cours de l’été, d’apporter des réponses à la dégradation des indicateurs de suivi épidémiologique. Depuis quelques semaines, le taux d’incidence du virus augmente considérablement. Il est aujourd’hui de 430 cas pour 100.000 habitants. Une personne infectée par le virus entraîne en moyenne 1,34 cas supplémentaires. Aucun indicateur ne permet d’envisager, à court ou moyen terme, une amélioration favorable de la situation. L’urgence était donc au confinement, afin de limiter le taux de transmission du virus. Ce choix du gouvernement a été confirmé par un avis du comité de scientifiques en date du 19 octobre 2020.
 

Dès lors, de nouvelles mesures ont été prises pour sauver notre économie. L’Etat reste présent au coté des entrepreneurs et continuera d’accompagner les établissements frappés de fermeture administrative tant que la crise sanitaire durera. Les mesures de soutien exceptionnelles sont reconduites et amplifiées :

✅ L’aide apportée par le fonds de solidarité pourra atteindre 10 000 euros par mois

✅ Le chômage partiel est prolongé avec une prise en charge totale par l’Etat

✅ Les exonérations de charges seront prolongées

✅ Le prêt garanti par l’Etat sera prorogé de 6 mois

✅ Des mesures seront mises en place pour aider les entreprises à payer leurs loyers


Tous les 15 jours, le dispositif sanitaire en vigueur sera réévalué pour préparer et anticiper le futur déconfinement. 

Actualités

Visite du site Ecad-iD de Ceva sante animale

Cette semaine, je profite de la suspension des séances à l’Assemblée nationale pour aller à la rencontre des entreprises innovantes…

En savoir plus

Premiers ateliers de travail pour une proposition de loi autour de l’école

En fin d’année 2023, après 9 mois de travail, une quarantaine d’auditions et 9 déplacements dans toute la France, nous…

En savoir plus

Faire vivre les langues bretonnes

Le collectif “Pour que vivent nos langues” a réuni 42 lycéennes et lycéens de Corse, Occitanie, Pays Basque, Alsace et…

En savoir plus

Hommage à ceux qui ont combattu pour notre liberté

À la Forest-Landerneau j’ai rendu un hommage à Frantz-Marcel Boucher, Guy Raoul et André Garrec membres brestois de l’organisation, militants…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

RGPD *