facebook_dark twitter

Faire vivre les langues bretonnes

Le collectif “Pour que vivent nos langues” a réuni 42 lycéennes et lycéens de Corse, Occitanie, Pays Basque, Alsace et Bretagne place Edouard Herriot, devant l’Assemblée nationale en amont de la tenue du Groupe d’étude Langues et cultures régionales qui a auditionné six lycéennes et lycéens venant de territoires avec une forte identité linguistique.

Les revendications de ces jeunes lycéennes et lycéens : demander à l’État de garantir un réel statut pour leurs langues, afin qu’elles puissent demeurer vivantes.

La loi dite “Molac” , saluée par le collectif, relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, a été définitivement votée le 8 avril 2021 par 247 députés. 1 an et demi plus tard, la situation des langues minoritaires en France reste malgré tout préoccupante et les moyens alloués ne sont pas encore suffisants.

Je suis venue à leur rencontre pour leur apporter mon soutien et leur exprimer mon souhait partagé de faire vivre les langues régionales.

Actualités

Visite du site Ecad-iD de Ceva sante animale

Cette semaine, je profite de la suspension des séances à l’Assemblée nationale pour aller à la rencontre des entreprises innovantes…

En savoir plus

Premiers ateliers de travail pour une proposition de loi autour de l’école

En fin d’année 2023, après 9 mois de travail, une quarantaine d’auditions et 9 déplacements dans toute la France, nous…

En savoir plus

Faire vivre les langues bretonnes

Le collectif “Pour que vivent nos langues” a réuni 42 lycéennes et lycéens de Corse, Occitanie, Pays Basque, Alsace et…

En savoir plus

Hommage à ceux qui ont combattu pour notre liberté

À la Forest-Landerneau j’ai rendu un hommage à Frantz-Marcel Boucher, Guy Raoul et André Garrec membres brestois de l’organisation, militants…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

RGPD *