facebook_dark twitter

Grande pauvreté et réussite scolaire : c’est possible ! Conférence/Table ronde le 20 Novembre 2018

Le groupe ATD Quart Monde de Brest et les amis du monde diplomatique organisaient hier soir à la faculté des lettres une conférence suivie d’une table ronde intitulée « Grande pauvreté et réussite scolaire : c’est possible ! ».

Madame Marie-Aleth Grard, Vice-Présidente d’ATD Quart Monde, membre du Conseil Économique, Social et environnemental est intervenue pour expliquer à l’auditoire les travaux et rapports réalisés sur cette thématique.

Pour rappel, Agir Tous pour la Dignité (ATD) est un mouvement de mobilisation citoyenne et politique qui agit sur plusieurs domaines : culture, enfance, famille, logement, travail et santé.

En France, la pauvreté ou grande pauvreté représente 9 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté (moins de 1000 euros/mois) dont 2,3 millions dans la grande pauvreté (soucis nombreux et précarité).

Elle a évoqué le rapport « grande pauvreté, réussite scolaire » remis par Jean-Paul Delahaye et l’avis du CESE sur « une école de la réussite pour tous ».

Pour l’intervenante, il est primordial que tous les élèves, à la fin de la 3ème, aient pu acquérir le socle commun des connaissances, de compétences et de culture.

Les parents, tous les parents demandent à ce que leurs enfants sachent lire et écrire.

A titre d’exemple, d’enfants touchés par la grande pauvreté, 76 % d’entre eux intègrent l a classe spécifique ULIS et 84 % intègrent le collège en section Segpa. A l’issue de leur cursus scolaire, 37 % de ces jeunes, issus de Segpa, obtiennent un CAP.

La réussite de tous est possible si les enseignants travaillent en équipe, avec un accueil des parents à égalité à l’école, une pédagogie adaptée aux enfants en plus grande difficulté d’apprentissage et enfin une gouvernance bienveillante et exigeante.

Les futurs enseignants sont parfois démunis dans leurs classes face aux élèves en difficulté, du fait de soucis périphériques (à la maison) qui le bloquent dans leur apprentissage.

Pour aider le corps enseignant, il est important de renforcer leur formation initiale et continue pour qu’ils puissent se confronter et acquérir une posture face aux familles vivant dans la pauvreté ou grande pauvreté.

A l’issue de cette conférence, s’est engagée une table ronde avec quatre intervenants (élus de la Mairie de Brest et du Conseil Départemental et des intervenants du rectorat).

Chacun/e a témoigné sur les actions effectuées sur son périmètre d’action (locale, départementale ou régionale) pour aider les enfants scolarisés et l’ensemble de la communauté éducative sur Brest (locaux, financement, rythmes scolaires, restauration scolaire, fournitures scolaires, activités culturelles…).

A voir aussi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies