facebook_dark twitter

Journée internationale des droits des Femmes: encourageons l’entreprenariat au féminin !

Le 8 mars dernier , fut l’occasion de célébrer les droits de la femme mais aussi de rappeler les progrès qui restent à faire afin d’encourager l’entrepreneuriat au féminin.

39 % des créateurs d’entreprises individuelles sont des femmes, selon les données de l’Insee pour 2018. La Bretagne figure parmi les régions où l’entrepreneuriat féminin s’illustre le plus. Pourtant, le parcours des femmes entrepreneures reste semé d’embûches : préjugés, manque de soutien, freins financiers, etc.

 

En cette journée internationale de la femme, je tenais à rappeler les progrès qui restent à faire pour encourager l’entrepreneuriat au féminin et lever les obstacles et freins, encore trop nombreux. Parmi les droits de la femme, il y a aussi celui d’entreprendre !

 

J’ai décidé de consacrer ma journée à aller à la rencontre de 5 femmes passionnées et engagées, afin de partager leur passion et de connaître leur vision de l’entrepreneuriat.

 

Anne (directrice cabinet de conseil en communication), Élodie (gérante salon de coiffure), Annie(artisan tapissier), Nathalie (exploitante agricole), Véronique (formatrice) ont accepté de me recevoir et d’échanger sur leur parcours professionnel, leurs motivations à vouloir entreprendre, les mesures fortes et conseils pour développer l’entreprenariat.

Parmi les raisons qui les ont poussé à entreprendre, la première réponse fut leur volonté de faire de leur passion respective un métier.

Pour toutes ces femmes, le fait d’être une femme n’est ni un atout ni un frein dans leur projet d’entreprendre. Leur indépendance est une liberté plus forte pour choisir ce statut non salarié.

Le seul frein éventuel réside dans les réseaux d’entrepreneurs où il est parfois plus difficile de s’intégrer en tant que femme d’où l’importance des réseaux réservés uniquement aux femmes où la bienveillance, l’entraide et la solidarité sont reconnues.

Elles préconisent des mesures fortes pour encourager et développer l’entreprenariat féminin : aide à la recherche de locaux, solliciter le soutien familial, démarcher les réseaux existants pour se faire accompagner en amont dans son projet de création ou de reprise d’entreprise, informer et sensibiliser dès le collège sur l’entreprenariat (stages découverte, venue d’entrepreneures femmes), simplifier et alléger le parcours administratif pour la création.

 

Je vous retranscris leurs messages à destination des femmes qui veulent entreprendre :

« L’esprit créatif, j’ai tout de suite attrapé le virus » .

– « Entreprendre, c’est oser, avant tout. Ayez le courage de poser ce que vous avez envie de faire sur la table! »

– « Entreprendre, c’est aller droit devant. Il ne faut pas avoir peur, et chercher à avoir du plaisir. Quand on veut, on peut! »

– « Il faut savoir qu’on en est capable. Il y en a qui ont réussi, alors pourquoi pas vous! » .

– ‘Osez et ne restez pas seules ».

Anne, Elodie, Annie, Nathalie, Véronique, merci à toutes les cinq pour votre témoignage.

Votre passion et votre détermination sont une véritable inspiration pour moi-même comme pour les prochaines générations d’entrepreneures !

Chaque entrepreneure a accepté de donner un conseil sur la vidéo ci-dessous :

 

A voir aussi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies