facebook_dark twitter

Journée nationale des proches aidants


La journée nationale des proches aidants a lieu aujourd’hui.

En France, quotidiennement, ce sont 8 à 11 millions de personnes qui soutiennent un proche en perte d’autonomie. En 2050, il y aura trois fois plus de personnes âgées de 85 ans et plus. C’est pour cela que nous nous sommes engagés dans la réforme de la prise en charge du grand-âge et de la perte d’autonomie.

Hier, Sophie Cluzel a présidé un premier comité de suivi de la stratégie nationale « Agir pour les aidants ». La mission de ce comité est d’organiser la concertation de l’ensemble des acteurs de l’aidance. L’objectif est de coconstruire ensemble les réponses les plus efficaces aux problèmes rencontrés. Cette stratégie, déclinée à l’échelon national comprend une enveloppe de 400 millions d’euros dont 105 millions d’euros pour le répit sur trois ans. 

Ce comité est chargé de trois mesures phares: Inscrire le soutien aux proches aidants comme un élément de négociation de branche obligatoire. Rompre l’isolement des proches aidants et les soutenir au quotidien ( par le biais du déploiement, depuis le mois de juin d’un numéro unique et de « communautés 360 » à destination des personnes handicapées et de leurs aidants). Et enfin, accroître et diversifier les solutions de répit ( création de plateformes de répit,  déploiement de séjours vacances adaptés… ).

Le congé indemnisé pour les proches aidants est entré en vigueur le 1er octobre 2020. Pour Brigitte Bourguignon, « Ce droit matérialise un soutien de l’État aux 8 à 11 millions d’invisibles, qui sont les acteurs de première ligne de la solidarité. ». Tous les aidants ont désormais la possibilité de prendre des congés rémunérés : les salariés du secteur privé, les fonctionnaires, les indépendants mais aussi les demandeurs d’emplois inscrits à Pôle Emploi peuvent en bénéficier.


Cette mesure est une preuve supplémentaire de notre engagement en faveur des aidants. Nous sommes conscients que leur rôle est déterminant pour accompagner les personnes en perte d’autonomie.


Ce congé proche aidant , d’une durée maximale de 3 mois, pourra être renouvelé. Dans un an, nous ferons un bilan de l’utilisation de ce congé, afin de voir si il a besoin d’être allongé ou modifié. 

Actualités

Visite du site Ecad-iD de Ceva sante animale

Cette semaine, je profite de la suspension des séances à l’Assemblée nationale pour aller à la rencontre des entreprises innovantes…

En savoir plus

Premiers ateliers de travail pour une proposition de loi autour de l’école

En fin d’année 2023, après 9 mois de travail, une quarantaine d’auditions et 9 déplacements dans toute la France, nous…

En savoir plus

Faire vivre les langues bretonnes

Le collectif “Pour que vivent nos langues” a réuni 42 lycéennes et lycéens de Corse, Occitanie, Pays Basque, Alsace et…

En savoir plus

Hommage à ceux qui ont combattu pour notre liberté

À la Forest-Landerneau j’ai rendu un hommage à Frantz-Marcel Boucher, Guy Raoul et André Garrec membres brestois de l’organisation, militants…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

RGPD *