facebook_dark twitter

Les lourdes conséquences économiques du confinement sur les entreprises culturelles

Le mercredi 13 janvier, mes collègues Stéphane Travert et Julien Dive ont présenté,  devant la commission des affaires économiques, leurs travaux sur les conséquences économiques du confinement sur les entreprises culturelles.

Le bilan est sans surprise : les pertes de chiffre d’affaires en 2020 pour ces secteurs sont immenses (84% pour le spectacle vivant, 85% pour les théâtres, etc.).

Mais ce bilan catastrophique va au-delà de l’économie. La crise sanitaire nous a révélé à quel point le monde de la culture est essentiel pour lutter contre la morosité ambiante et pour l’animation territoriale. La culture a longtemps été considérée comme superflue, mais comme le disait Voltaire, « Le superflu est une chose très nécessaire ». Privés de culture, les citoyens français souffrent, et nos entreprises se sentent délaissées, voir même oubliées par notre Gouvernement.

Pourtant, « oubliées », elles ne le sont pas. Les mesures transversales d’aide ainsi que les aides sectorielles ont permis de sauvegarder les entreprises culturelles. Cependant, elles sont nombreuses à demander des améliorations. Parmi les différents constats que vous effectuez dans cette note, vous évoquez notamment la nécessité de renforcer le dispositif d’activité partielle pour les intermittents, la demande de prolongation des aides existantes pour l’ensemble de ces acteurs, ou encore les inquiétudes concernant le calendrier du remboursement des PGE.

Un acteur de ma circonscription, Audiolite (entreprise de régie) demande par exemple l’exonération de cotisations sociales comme pour le premier confinement ou encore de baser les systèmes d’aides non pas sur le calcul du chiffre d’affaires mais sur les charges.

Une concertation plus poussée sur les critères, le rythme et les exigences envisageables pour des réouvertures pourrait aider ces filières à se projeter plus aisément dans une relance future, malgré l’imprévisibilité encore importante de la crise sanitaire.

J’ai la chance d’avoir sur ma circonscription un festival annuel particulièrement important pour le territoire breton, La Fête du Bruit de Landerneau. Son organisateur, Régie Scène, m’a fait remonter l’angoisse du secteur sur le terrain face à l’absence de perspective de réouverture.  Ces structures sont en péril, ces festivals vivant à 99% de la billetterie, et donc sur la confiance du public. Cette année 2021 peut se caractériser pour ce secteur par un compte de résultat encore plus catastrophique que celui de 2020 si un calendrier de reprise n’est pas établi rapidement.

Je sais le manque de visibilité de notre gouvernement sur les tendances prochaines d’évolution de la crise sanitaire. Cependant, ces acteurs attendent des annonces claires et précises, même négatives, pour pouvoir s’organiser au mieux.

Retrouvez mon intervention en commission en cliquant sur le lien suivant: http://videos.assemblee-nationale.fr/video.10130016_5ffeae78109df.commission-des-affaires-economiques–rapport-sur-les-sels-nitrites–rendu-du-groupe-de-suivi-des-c-13-janvier-2021

Actualités

Adoption du projet de loi climat et résilience

Ce mardi 4  mai 2021 nous avons adopté, en première lecture le projet de loi portant lutte contre le dérèglement…

En savoir plus

Réouverture des festivals: c’est quand le bonheur?

C’est quand le bonheur ?   La Bretagne est une terre de festivals. Chaque année, l’été est rythmé par ces…

En savoir plus

Structures de l’économie sociale et solidaire : rappel des aides d’urgence accessibles

Les structures de l’ESS sont un atout important pour nos territoires. Elles permettent une réponse immédiate à la crise et…

En savoir plus

Aide à domicile : Une revalorisation salariale historique.

La signature d’un avenant 43, par le gouvernement, à la convention collective des aides à domicile a permis de revaloriser…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.