facebook_dark twitter

Présentation du dispositif d’accompagnement 60 000 rebonds le 19 novembre 2018

L’antenne Grand-Ouest de l’association 60 000 rebonds a présenté sa structure et son dispositif d’accompagnement à destination des entrepreneurs post liquidation dans les locaux de Brest Business School.

60 000 rebonds représente dans le grand ouest (Bretagne et Pays de la Loire) 140 bénévoles et 80 entrepreneurs en rebond. D’ici un ou deux ans, la structure espère ouvrir une antenne dans le Finistère pour rayonner sur toute la Bretagne.

L’entrepreneur en rebond bénéficie d’un accompagnement gratuit dans lequel il s’engage.

Une équipe de bénévoles constitué de coachs certifiés et parrain/marraine (ancien chef d’entreprise ou toujours en activité)) épaule chaque entrepreneur pour l’aider à rebondir sur une durée de 24 mois. Le rebond est par définition une force en marche pour l’entreprise.

Cela repose sur un engagement réciproque (accompagné/accompagnateur) sur des valeurs fortes : bienveillance, solidarité et professionnalisme.

Cela passe par 7 séances de coaching en complément d’ateliers, de formations et de conférences.

Chaque entrepreneur passe devant un comité de pilotage (groupe d’échange et de développement) sanctuarisé pour échanger sur son projet à moyen ou long terme et se confronter à ses pairs dans un environnement bienveillant

Cet accompagnement les aide à faire face aux traumatismes (personnel, professionnel et financier), à retrouver les valeurs ou compétences perdues ou mises en sommeil, à initier un nouveau projet (50 % des accompagnés rebondissent en salariat et 50 % en entreprenariat).

Cela permet aussi de faire changer le regard et les mentalités sur l’échec. L’échec n’est pas une fin en soi mais plus une épreuve qui doit servir pour rebondir, se renforcer et aller de l’avant.

La réunion de présentation s’est terminée par le témoignage d’un ancien entrepreneur. Il a raconté à l’auditoire tout son parcours : de la liquidation de sa société, à l’entrée sur le dispositif et l’accompagnement efficient. A l’issue de parcours d’accompagnement, il a réussi à rebondir 18 mois après comme indépendant en tant que négociateur de transition (secteur agro alimentaire pour l’aspect organisationnel).

A voir aussi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies