facebook_dark twitter

Question à Françoise Nyssen sur l’avenir de nos langues régionales et minoritaires

Ce 22 février 2018, lors de la séance des questions orales sans débat, j’ai pu interroger Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, représentée par Geneviève Darrieussecq, sur l’avenir de nos langues régionales et minoritaires.

Le CNRS a référencé 126 langues régionales et minoritaires sur l’ensemble du territoire français (Source).

Cette diversité est la traduction même de la richesse de notre histoire et de notre culture : il est nécessaire de continuer à la protéger et à la promouvoir.

La Bretagne est très attachée à ses langues régionales, socle sur lequel elle a bâti sa culture et son identité. Localement, les initiatives se multiplient pour les faire perdurer. Sur ma circonscription, j’ai eu la chance de rencontrer les équipes de l’association Babigoù Bro Leon et du réseau Diwan, qui proposent une promotion et un apprentissage de la langue bretonne dès le plus jeune âge. Un autre exemple, Ar Vro Bagan, une troupe de théâtre en langue bretonne.

Le Conseil Régional lui-même multiplie les dispositifs publics bilingues, particulièrement depuis la signature avec l’Etat de la Convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne, en 2015.

Ces initiatives représentent un véritable espoir de ne pas voir s’éteindre ce qui fait partie intégrante de notre patrimoine, comme le stipule l’article 75-1 de notre Constitution.

Il est nécessaire de prendre des mesures concrètes afin de reconnaître véritablement ces langues régionales et minoritaires comme l’expression de la richesse culturelle de notre pays.

Ces initiatives locales ne concernent pas que le Bretagne. Dans chaque région, chaque département, chaque territoire, des associations ont besoin de moyens supplémentaires pour continuer à faire vivre une langue régionale ou minoritaire.

Un grand pas en avant serait la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, qui n’a été actuellement que signée. Le Sénat avait rejeté en 2015 le projet de loi constitutionnelle de ratification de cette charte.

Malheureusement, je n’ai pas obtenu de réponse claire sur ce sujet de la part de Mme la Ministre.

A suivre…

__________

Pour en savoir plus: http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2017-2018/20180150.asp

A voir aussi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies