facebook_dark twitter

Réception Délégation CFDT Retraités le 15 novembre

J’ai reçu ce jour deux représentants de l’Union Locale des Retraités des secteurs de Landerneau et de Lesneven.

Cette demande de rendez-vous faisait suite au vote en première lecture à l’Assemblée Nationale du projet de loi de financement de la sécurité Sociale (PLFSS 2019).

Ils voulaient échanger avec moi sur les thématiques en lien avec ce projet de loi et m’exprimer leurs revendications.

Parmi les revendications, la plus importante selon les représentants syndicaux est l’absence de revalorisation de leur pension de base, non indexée sur l’inflation qui génère une baisse de leur pouvoir d’achat. Ils m’ont fait part à nouveaude leur mécontentement sur la hausse de la CSG de 1,7 % et demandent au gouvernement de revoir les plafonds ou seuils correspondants.

J’ai rappelé que ce gouvernement avait fait un choix politique en privilégiant le travail et qu’il demandait aux retraités un effort intergénérationnel.

Je me suis permise de leur rappeler quelques mesures votés par l’Assemblée Nationale : la diminution de 30 % en 2018 de la taxe d’habitation avant sa suppression dans 2 ans pour 80 % des français, , la valorisation de certaines allocations (allocation vieillesse, allocation adultes handicapés , allocation de solidarité pour les personnes âgées), la réforme du 100 % santé (accès à une offre sans reste à charge pour les prothèses dentaires auditives et les lunettes) et aussi la non augmentation des mutuelle

Nous avons aussi échangé sur le projet de réforme de retraite qui est en préparation sous la direction du Haut Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye. C’est une réforme qui doit permettre à terme de reformer en profondeur notre système de retraite afin que celui ci respecte le principe fondateur que chaque euro cotisé donne les mêmes droits à tous (quelque soit le montant et le statut du cotisant).. Cela impliquerai la mise en place d’un système universel des retraites.

L’actuel système est basé sur le régime général par répartition. Ils craignent à terme un passage à un système mixte (par répartition et par points) ou soit un changement complet de notre système de retraites pour les futurs retraités (système par points). Je leur ai rappelé que le haut commissaire poursuivait actuellement les consultations sur cette réforme et qu’aucun rapport n’était encore sorti , ni aucune réforme votée au parlement sur cette thématique.

La CFDT retraités demande également la suppression de la cotisation de 1 % maladie sur les retraites complémentaires que seuls supportent les retraités du privé, un mode d’indexation des pensions assurant le niveau de vie des retraités, l’instauration d’une aide à l’adhésion à une complémentaire santé (via un crédit d’impôt) et des dispositions particulières pour les basses pensions. Ils espèrent un amendement de suppression de cette mesure lors de la seconde lecture du projet de loi qui va passer désormais devant le Sénat avant de repasser en seconde lecture devant l’Assemblée Nationale.

J’ai écouté avec attention l’ensemble de leurs revendications.

Je leur ai fait part de mes futures démarches pour questionner le gouvernement sur certaines de leurs revendications.

Je reste à leur disposition pour prolonger ce débat lors d’un prochain rendez-vous.

A voir aussi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialitéParamétrer les cookies