facebook_dark twitter

Violences conjugales: lancement du bracelet anti-rapprochement

Le bracelet anti-rapprochement est une réalité ! Le décret relatif à la mise en œuvre du bracelet anti-rapprochement est paru au Journal officiel.

Ce système permet de géolocaliser les conjoints ou ex-conjoints violents, afin de les maintenir à distance

Ce bracelet anti-rapprochement sera porté à la cheville par les auteurs de violences conjugales mais aussi par les auteurs présumés. Ce bracelet indique, par le biais d’un dispositif GPS, la position de l’auteur de violence conjugale (identifié ou présumé) par rapport à sa victime. Lorsque l’agresseur entre dans un périmètre déclaré interdit par le juge, une alarme se déclenche, prévenant le porteur du bracelet.  Si il décide de rester dans la zone interdite, la victime est à son tour informée ainsi que les forces de l’ordre qui peuvent ainsi intervenir. 

Ce bracelet anti-rapprochement peut être utilisé par un juge pénal mais aussi par le juge aux affaires familiales dans le cadre d’une ordonnance de protection. Dans ce cadre, le dispositif a vocation à permettre de protéger les femmes que l’on estime en danger, en phase « pré-sententielle ». 

Ce dispositif est une mesure phare du Grenelle des violences conjugales. Il est déployé dès aujourd’hui dans cinq juridictions (Angoulême, Bobigny, Douai, Pontoise et Aix en Provence). Il sera généralisé d’ici la fin de l’année.  La majorité présidentielle s’est engagée à lutter contre les violences conjugales, ce dispositif nous emmène dans la bonne direction, afin que ce fléau puisse être endigué. 

 

Actualités

Adoption du projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique

Le projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique, dit « ASAP », a été adopté à en…

En savoir plus

Journée nationale des proches aidants

La journée nationale des proches aidants a lieu aujourd’hui. En France, quotidiennement, ce sont 8 à 11 millions de personnes…

En savoir plus

Lancement des contrats à impact

La secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia Grégoire, a lancé le 23 septembre, le 1er appel à…

En savoir plus

Violences conjugales: lancement du bracelet anti-rapprochement

Le bracelet anti-rapprochement est une réalité ! Le décret relatif à la mise en œuvre du bracelet anti-rapprochement est paru…

En savoir plus
Toutes les actualités

Suivez-nous

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.